Ces 4 choses qui vous empêchent de perdre du poids

5 Jan 2017 | Métabolisme, Problèmes de poids, Santé/Nutrition | 7 commentaires

Vous avez changé votre alimentation mais vous ne perdez toujours pas de poids ? Dans cet article j’aimerais vous parler des 4 raisons que je rencontre le plus fréquemment chez les personnes qui me contactent parce qu’elles n’arrivent PAS à perdre du poids, même après avoir adopté une alimentation « saine »…

RAISON N°1 : votre corps fonctionne avec un déficit calorique

Depuis que je suis dans le milieu de la santé et de la nutrition, il y a une chose dont je suis sûre : la restriction calorique et les régimes ne marchent JAMAIS, du moins sur le long terme. En réalité, sur le long terme, les personnes qui suivent des régimes finissent par ralentir leur métabolisme et par reprendre du poids, une fois que la perte de poids initiale commune à la plupart des régimes est passée.

Lorsque le corps subit un déficit en énergie chronique (lorsqu’il y a moins de calories qui rentrent que de calories qui sortent), avec le temps le corps va commencer à penser que la nourriture se fait rare, ce qui le conduira à s’accrocher, voire stocker, de la graisse pour se protéger.

Pour faire une analogie, voyez votre métabolisme comme un feu de cheminée… Si vous ne lui apportez pas assez de matière première à brûler, le feu commencera à s’éteindre. Le corps fonctionne de la même manière. Quand il n’y a pas assez de calories qui rentrent, votre corps va économiser de l’énergie en réduisant notamment votre température corporelle (ralentissement du métabolisme), votre masse musculaire, votre fonctionnement cérébral, et en ralentissant votre pouls et le fonctionnement de votre thyroïde. C’est une réaction de survie naturelle du corps pour vous aider à tenir plus longtemps avec moins de nourriture.

Les personnes qui font régulièrement des régimes, des détox, des cures ou qui comptent et pèsent leurs portions subissent souvent un déficit en énergie.

RAISON N°2 : vous fuyez les glucides

Quand vous ne mangez pas assez d’hydrates de carbone, la perte de poids devient de plus en plus difficile. Les glucides sont ESSENTIELS pour stimuler le métabolisme et pour la conversation des hormones thyroïdiennes (T3 en T4) dans le foie. Sans un stock suffisant d’hydrates de carbone (glycogène) dans le foie, le corps aura du mal à convertir suffisamment d’hormones thyroïdiennes (importantes pour un fonctionnement correct du métabolisme).

 

« Le foie apporte environ 70% de nos hormones thyroïdiennes actives, en convertissant la thyroxine (T4) en T3, seulement s’il a suffisamment de glucose pour car le glucose active l’enzyme sulfhydryle chargée de convertir la T4 en T3. » – Ray Peat

J’échange régulièrement avec des personnes qui voient leur santé se dégrader à vitesse grand V en suivant une alimentation low-carb de type paléo. Les diètes low-carb ralentissent la détoxification du foie, ralentissent le métabolisme, altèrent le fonctionnement de la thyroïde et surchargent le travail des surrénales.

« Le glucose est nécessaire pour convertir la thyroxine (T4) en sa forme active, la triiodothyronine (T3). Cela a lieu principalement dans le foie, si le glucose est présent en quantité suffisante. Pourquoi ? Car le glucose active l’enzyme sulfhydryle qui convertie la T4 en T3. Que se passe-t-il quand on ne produit pas de T3 ? Quand la quantité de T3 diminue, les enzymes respiratoires ou mitochondriales ne fonctionnent plus. La T3 est essentielle pour le découplage de la chaîne respiratoire mitochondriale, qui permettra l’activation des oxydations respiratoires et une production accrue de chaleur. Ces oxydations cellulaires entraîneront l’activation des voies métaboliques énergétiques : glycolyse et lipolyse. Quand la production de T3 est insuffisante, le sucre (glucose) n’est pas totalement brûlé en dioxyde de carbone mais aussi en acide lactique. Donc le corps obtient moins d’énergie pour la même quantité de glucose. Quand le foie est à cours de glycogène, il arrête de convertir la T4 en T3. »

– Lita Lee

Un moyen facile de vous tester est de prendre votre température corporelle au réveil. Si elle est en dessous de 36,5° (ou si vous êtes une personne frileuse en général) votre incapacité à perdre du poids a probablement un rapport avec la raison n°1 et/ou la raison n°2. Ne désespérez pas pour autant, une situation de faiblesse métabolique peut être inversée assez facilement.

RAISON N°3 : votre santé ne vous le permet pas encore

La perte de poids n’est PAS une priorité quand votre corps et vos organes internes ne sont pas suffisamment nourris. Vous ne pouvez PAS forcer une perte de poids ; normalement elle devrait avoir lieu seulement lorsque que votre corps est suffisamment sain pour pouvoir le faire naturellement.

Une fois que votre corps a appris à utiliser moins d’énergie et qu’il a diminué la quantité d’énergie qu’il distribue à vos organes, vous pouvez tomber malade plus souvent et plus facilement, votre température diminue, votre libido s’affaiblie, vous pouvez souffrir d’infertilité, votre digestion ralentie, vous perdez de la masse musculaire et de la masse osseuse, et votre corps a du mal à traiter les toxines.

Avant de perdre du poids, vous devez laisser du temps à votre métabolisme pour qu’il se réveille. Sinon c’est un peu comme essayer de construire une maison sur un terrain non constructible.

 

« Vous avez besoin d’être en bonne santé pour perdre du poids, pas de perdre du poids pour être en bonne santé » – Diana Schwarzbein

 

Une fois que votre corps aura réappris à brûler plus d’énergie et à apporter plus de nutriments à vos organes, la perte de poids sera beaucoup plus facile. Vous devez manger pour perdre du poids.

Une perte de poids ne devrait PAS être compliquée.

Si vous avez enchaîné les régimes, que vous avez nié vos sensations de faim pendant longtemps, que votre métabolisme est sévèrement ralenti et que vous avez développez différents soucis de santé, l’attention devrait se porter sur la guérison et le réchauffement du corps et NON sur la perte de poids.

RAISON N°4 : Vous êtes déjà à votre set-point naturel (même si ce n’est pas celui que vous souhaiteriez)

Le set-point est la quantité de graisse dont votre corps a besoin pour fonctionner de manière optimale, qu’il essaye de maintenir de manière automatique, peu importe la quantité de calories que nous consommons ou que nous brûlons.

 

 

« Ce poids naturel est l’endroit où votre corps fonctionne le mieux et c’est le poids que votre corps est censé faire selon votre patrimoine génétique. Vous avez une taille ou une pointure prédéterminée, vous avez également une poids biologique prédéterminé (ou set-point) que votre corps essaye de défendre »

Source : The Overcoming Bulimia Workbook: Your Comprehensive Step-by-Step Guide to Recovery

Votre corps possède donc son propre « set point », poids naturel optimal qu’il PEUT et VA défendre, notamment à travers vos sensations de faim et de satiété et vos envies. Beaucoup de personnes pensent qu’elles peuvent choisir le poids qu’elles voudraient peser au lieu d’accepter le fait que nous avons toutes des corps et des set-point différents. Même si à un moment vous arrivez à atteindre un poids plus faible, cela ne veut pas dire que c’est votre poids optimal et qu’il durera.

Mon meilleur conseil est donc : ne cherchez pas à interférer avec un processus que votre corps gère tout seul. Et mieux que vous.

Conclusion

Il y a plusieurs raisons qui peuvent jouer dans votre incapacité à perdre du poids. Si vous ne mangez pas suffisamment de calories et/ou de glucides, votre corps se rebellera en diminuant votre métabolisme, en augmentant le nombre de cellules graisseuses (comme mécanisme de protection) et en vous rendant plus enclin(e) aux crises de boulimie, aux fringales et aux obsessions alimentaires (pour vous forcer à manger).

Enfin la perte de poids est également combattue par les mécanismes de régulation du set-point : nous avons tous une masse grasse optimale (correspondant à un poids optimal) programmée.

Souvenez-vous que vous devez construire de solides fondations pour pouvoir construire un métabolisme puissant. Si vos fondations sont bancales (métabolisme lent) alors vous devez D’ABORD les restaurer.

Et vous, pensez-vous qu’une de ces raisons vous empêchent de perdre du poids ?

Vous voulez normaliser vos comportements alimentaires ?

Vous voulez savoir comment optimiser votre métabolisme ?

Vous voulez savoir comment optimiser votre métabolisme ?

TÉLÉCHARGEZ MON EBOOK OFFERT !

Découvrez les 3 étapes INDISPENSABLES pour normaliser vos comportements alimentaires...

Pin It on Pinterest