Ma cure de jus de 90 jours : un AVANT/APRÈS incroyable et inattendu

14 Déc 2016 | Orthoréxie, Troubles alimentaires | 0 commentaires

Il y a quelques années, j’ai fait une cure de jus au cours de laquelle je n’ai consommé quasiment que de jus de légumes pendant 90 jours. 

Vous devez sans doute vous attendre à ce que je vous raconte à quel point cette expérience était magique et a changé ma vie et que je vous dise que vous devriez vous lancer ! Et bien non : je ne le ferai pas.

Ce qui m’a amené à faire cette grande aventure s’apparente à plusieurs années de troubles alimentaires ponctuées par d’innombrables régimes et d’innombrables crises de boulimie.

Je pensais avoir trouvé LA solution aux malheurs de mon organisme : la détox. Je me suis consacrée de manière intensive pendant presque 2 ans aux jus verts, aux combinaisons alimentaires et à l’alimentation crue.

Mes intentions étaient pures : je voulais cette belle clarté mentale et spirituelle que tant d’experts de la détox louaient. Il serait malhonnête de ma part de ne pas vous dire que devenir mince faisait aussi partie de mes objectifs. Je voulais me débarrasser de tout ce qui m’empêchait d’être pleinement celle que je suis.

J’étais excitée et confiante à l’idée de faire ce jeûne aux jus et je pensais qu’il serait la suite parfaite de mon chemin. Et ça a été le cas…mais pas dans le sens que vous l’imaginez. J’espérais que cette expérience m’ouvrirait la porte du bonheur universel mais, en réalité, elle a asséné le coup de grâce à mon obsession de la « détoxination ».

Malgré une routine quotidienne constituée de jus verts, de lavements coloniques et de méditations faites dans l’intention de découvrir la version la plus authentique de moi-même, je ne me suis pas sentie vraiment différente quand je suis arrivée au bout de cette cure de jus. Je vivais avec la croyance effrayante qu’une cellule « propre » et qu’un être humain spirituellement connecté pouvaient vivre de l’énergie de vie (et de très peu d’aliments). J’avais des ambitions proches du respirianisme. ^^

Voici le type de clarté mentale et physique que j’ai gagné grâce à cette cure de jus et à toutes ces années de « détoxination » :

  • J’espérais qu’une cure de jus m’aiderait à me sortir de mes problèmes alimentaires. J’avais certaines difficultés à ne pas « trop manger » ainsi que certains comportements alimentaires s’apparentant à de la « boulimie » et je cherchais à me prouver que je pouvais vivre sans me nourrir physiquement. Je voulais ressentir mes sentiments sans avoir à les « manger ».

Ce que j’ai appris : Même si je ne me suis nourrie quasiment que de jus pendant 3 mois, mes soucis alimentaires m’attendaient toujours à la sortie. Mes problèmes de boulimie étaient en réalité simplement liés au fait que je refusais de me nourrir suffisamment pour pouvoir me « détoxiner » et pour pouvoir perdre du poids. J’ai appris que le corps a besoin de bien plus de nourriture que ce qu’on peut le penser et que nier ses envies ne fera que les intensifier. J’ai aussi appris que mes troubles alimentaires ne pouvaient PAS être résolus en arrêtant de manger, en mangeant moins ou même en mangeant mieux ou plus « sainement ». Je ne faisais que fuir le problème au lieu de l’affronter. Pour retrouver la connexion à la vie et l’encrage que je cherchais, j’avais en réalité besoin d’accepter le fait que, en tant qu’être humain, j’avais besoin de manger (et bien plus que 1300 calories).

  • J’espérais qu’en me débarrassant de cette « toxicité » physique, il serait plus facile de déloger ma toxicité mentale, spirituelle et émotionnelle.

Ce que j’ai appris : À l’issu de ma cure de jus, je n’ai rien ressentie de particulier à part une sensation de clarté et « d’illumination » causait par le manque de calories et par la production massive d’hormones du stress. Je suis devenue la personne que j’avais envie d’être en arrêtant d’avoir recours à des pratiques si « extrêmes ». J’ai réalisé qu’il était difficile de prendre conscience des croyances limitantes auxquelles je m’accrochais en :

– Étant autant obsédée par la perfection physique ;

– Dépensant tout mon précieux temps à acheter des légumes, à les passer dans mon extracteur de jus, tout en espérant secrètement pouvoir consommer autre chose que des légumes ;

– Étant si peu concentrée parce que je n’étais pas correctement nourrie.

  • J’espérais que me nourrir de jus me donnerait le corps dont je rêve depuis que j’ai 13 ans, corps qui me ferait rentrer sans effort et avec assurance dans le bikini que j’ai toujours voulu porter.

Ce que j’ai appris : J’ai pensé pendant longtemps qu’une fois que mon corps ressemblerait à ce que je voulais, ma vie serait meilleure et que je serais plus crédible pour aider les gens à s’élever spirituellement et émotionnellement. Aujourd’hui j’apprécie mon corps tel qu’il est et j’accepte ses fluctuations. Nous ne faisons plus qu’un et, au lieu d’essayer de le contrôler, je suis là pour l’écouter et pour répondre à ses demandes. Je ne vois plus mon corps comme quelque chose à manipuler mais comme quelque chose à écouter.

  • J’imaginais que ce corps bien plus propre serait plus résistant dans tous les domaines : immunité, humeur, énergie et fonctionnement global. En fait, j’espérais devenir surhumaine.

Ce que j’ai appris : Mon corps nouvellement « nettoyé » s’est retrouvé avec des problèmes de digestion, des ballonnements, des douleurs articulaires et une forte envie de manger, manger et manger. Même si j’ai fait une transition intelligente en sortant de ce jeûne aux jus, tout ce processus de dénutrition a fait des ravages. Rétablir mon système digestif et rééquilibrer mon appétit a pris bien plus de temps que si je l’avais fait avant de me lancer dans ce pétrin

Je n’ai donc pas obtenu un « avant/après » idylique typique accompagné de photographies de transformation alléchantes et spectaculaires, et je m’en excuse si vous êtes venu ici pour voir ça.

Une incroyable transformation a cependant eu lieu juste après cet évènement.

La plus grande révélation a finalement été de comprendre que j’étais suffisante telle que j’étais et que l’alimentation le plus pure qu’il soit ne m’apporterait jamais le niveau de santé que je recherchais.

L’ACCEPTATION est aujourd’hui un des outils les plus puissants que j’utilise avec mes clientes. 

Vous n’avez pas besoin d’enlever chaque blocage mental et physique pour réussir à vous accepter.

Elle vécut mince et heureuse pour toujours ?

Non, ça a été bien plus intéressant que ça !

Vous voulez normaliser vos comportements alimentaires ?

TÉLÉCHARGEZ MON EBOOK OFFERT !

Découvrez les 3 étapes INDISPENSABLES pour normaliser vos comportements alimentaires...

Pin It on Pinterest