Faim extrême après un TCA, un régime, une restriction

10 Déc 2016 | Boulimie-Hyperphagie, Troubles alimentaires | 9 commentaires

Avez-vous déjà eu envie de manger et manger sans avoir envie de vous arrêter ? L’impression d’être insatiable ? Que tous les aliments vous paraissent bons et attirants ? La sensation d’être pleine mais d’avoir encore envie de manger ?

Pourquoi votre estomac (votre faim physique) semble être déconnecté de vos envies (votre faim mentale) ?

Pourquoi un mangeur « régulé » arrive à s’arrêter quand son corps a eu ce qu’il lui fallait et n’aura plus envie de manger après son repas (même le plus beau des gâteaux au chocolat) alors que vous vous pourriez descendre une tablette de chocolat entière ?

Pourquoi une quantité « normale » de nourriture ne semble pas vous satisfaire au point où vous pensez avoir une maladie ?

Pourquoi avez-vous ENVIE de manger sans vraiment avoir FAIM ?

Pourquoi vous sentez-vous « VIDE » alors que vous êtes PLEINE ?

Pourquoi cette « faim extrême » ?

Si vous sortez d’un trouble alimentaire, d’un régime, que vous limitez vos calories ou que votre alimentation est rythmée par des « sans-sucres », « sans-gras », « sans-sel », « sans-calorie », ressentir cette « faim extrême » est totalement NORMAL et PHYSIOLOGIQUE.

Elle est la réponse primitive biologique normale d’un corps qui sort d’une famine ou qui subit une famine ou n’importe quelle autre forme de restriction (restriction calorique, sans-sucre, sans-gras, etc.).

Il va chercher à compenser le déficit calorique (ou le manque de certains macro-nutriments) que vous avez causé en essayant de manger moins que ce que vous auriez dû le faire, et ce pour assurer votre survie et un fonctionnement normal de votre métabolisme.

Ou peut être que vous pratiquez une activité physique trop importante par rapport à ce que vous mangez et que votre corps ne reçoit pas la quantité d’énergie dont il a besoin pour maintenir une santé correcte.

Cette faim extrême est le signe que votre corps a besoin d’énergie pour combler la dette calorique que vous lui devez, et pour réparer les dommages causés lors de cette sous-alimentation (thyroïde, productions hormonales, digestion, renouvellement cellulaire, etc.).

Prenons l’exemple de participants qui partiraient sur l’île de à Koh Lanta… Après un mois à essayer de survivre avec seulement des baies, un peu de riz et quelques poissons, que pensez-vous qu’ils vont faire en rentrant chez eux affamés :

  1. Faire un régime et du sport ?
  2. Manger les mêmes quantités que celles qu’ils mangeaient avant de partir sur l’île ?
  3. Avoir super faim et manger au début beaucoup plus que ce qu’ils mangeaient avant de partir sur l’île puis retrouver des sensations de faim normales ?

En choisissant l’option C les participants ont pu totalement se rétablir.

Avez-vous déjà vu manger un chien qui n’a pas eu de nourriture pendant un ou deux jours ? Est-ce qu’il continu de manger jusqu’à devenir obèse ou est-ce que sa faim se régule toute seule ?

Cette sensation de faim extrême est à l’image de l’énergie dont votre corps a besoin après un trouble alimentaire, un régime ou une restriction calorique involontaire. 

Elle est là pour une bonne raison et est une réaction tout à fait NORMALE et SAINE d’un corps qui a été privé.

La faim est un mécanisme de régulation biologique, instinctif et irréfléchi, tant que l’on ne cherche pas à intervenir dans sa régulation naturelle.

Quand vous cherchez à calculer ou à limiter la quantité de calories, de glucides ou de lipides dont vous avez besoin, vous perturbez totalement vos sensations de faim.

Si vous restez quelques jours en dormant moins que vos besoins, vous allez normalement vous rattraper et dormir naturellement beaucoup plus les jours suivants…

Il en est de même pour la nourriture.

Limitez vos calories, ou certains macronutriments, pendant des semaines, voire des mois, et votre corps vous demandera de vous rattraper.

Combien de temps cette faim extrême va t’elle durer ?

La faim extrême peut durer plus ou moins longtemps, en fonction de la sévérité et de la durée de la restriction.

Elle peut aller d’un jour à plusieurs mois.

Elle peut également être présente certains jours et d’autres non.

Pour ma part, après des années de sous-alimentation au cours desquelles, en plus de limiter mes calories, j’ai aussi cherché à limiter certains macronutriments importants comme les glucides, j’ai eu  envie de manger énormément pendant environ 2-3 mois.

Ces mois m’ont permis de combler ma dette calorique, de restaurer un cycle menstruel régulier, de réveiller le fonctionnement de ma thyroïde et de retrouver des sensations de faim normales.

Comment retrouver des sensations de faim normales ?

La réponse est simple : MANGER ! L’ennemi de la faim est la nourriture.

Votre faim extrême passera du moment que vous mangez suffisamment de calories, que vous n’allez pas tout brûler dans de l’exercice physique, et que vous n’utilisez aucune forme de compensation (purge, sauter des repas, jeûner, etc.).

Si vous avez eu un trouble alimentaire ou si vous avez essayé de tromper vos sensations de faim, les hormones responsables de vos sensations de faim seront déréglées. Il va sans doute falloir un certain temps pour que vos niveaux de leptine et de ghréline se rétablissent.

C’est pour ça qu’il est souvent inutile de chercher à manger « intuitivement » juste après une période de restriction ou après un trouble alimentaire. Vous ne ressentez sans doute plus de manière claire quand vous avez faim et quand vous devez vous arrêter.

Tout ceci se normalisera avec le temps, du moment que vous mangez À CHAQUE FOIS que vous avez faim ou que vous avez envie de manger.

Votre faim est là pour une raison !

Et, ne vous inquiétez pas, cela ne va pas durer éternellement

Vous voulez normaliser vos comportements alimentaires ?

TÉLÉCHARGEZ MON EBOOK OFFERT !

Découvrez les 3 étapes INDISPENSABLES pour normaliser vos comportements alimentaires...

Pin It on Pinterest