Vous n’arrêtez pas de penser à la nourriture ?

4 Déc 2017 | Boulimie-Hyperphagie, Troubles alimentaires | 15 commentaires

Les gens viennent souvent me demander de les aider à MOINS penser à la nourriture. En effet, il n’est pas normal de penser toute la journée à la bouffe. Si vous passez plus de 5 minutes par jour à penser à la nourriture, c’est que quelque chose ne va pas.

Je serais prête à parier que si vous passez vos journées à penser à la nourriture, vous êtes AUSSI probablement une mangeuse compulsive et/ou émotionnelle.

Et donc, on me demande souvent « Emilie, je pense beaucoup trop à la nourriture. Comment mettre fin aux pensées alimentaires qui fusent dans ma tête ? Comment je me débarrasse de ce brouha ? ».

Je vous ai déjà expliqué dans une de mes vidéos pourquoi il était très compliqué de faire taire ce bruit incessant lorsque l’estime que vous avez de vous-même est attachée à votre apparence physique.

Aujourd’hui, je voudrais aborder cette question sous un angle légèrement différent mais, avant ça, laissez-moi vous rappeler un basique…

RÉPONSE NATURELLE DU CORPS À LA RESTRICTION

D’après mon expérience, les seules personnes qui ne pensent qu’à la nourriture sont les personnes qui ont essayé en premier lieu de la limiter (que ce soit physiquement ou émotionnellement).

C’est une réponse primitive de survie.

D’ailleurs, comme l’explique Jesta (une des participantes de Koh Lanta) dans une de ses vidéos, sur l’île, elle ne pensait qu’à la nourriture et à s’échanger des recettes avec les autres participants, et, en sortant de l’aventure, elle ne pensait que BOUFFE-BOUFFE-BOUFFE.

Notre cerveau reptilien est conçu pour se focaliser sur la nourriture et pour nous donner envie de manger tout le temps dès qu’il sent que celle-ci est controlée ou pourrait être limitée dans le futur. C’est un mécanisme de protection.

Tant qu’il ne saura pas avec certitude que vous ne le priverez plus jamais, votre esprit restera focalisé sur la nourriture.

Je sais que cela peut faire très peur d’arrêter de se priver ou de compter ses calories ou de peser ses portions mais c’est le seul moyen de prouver à votre corps qu’il ne traverse plus une famine. C’est biologique.

 Je vous promets que la nourriture n’est plus SI excitante que ça une fois que vous pouvez faire ce que vous voulez avec elle et qu’elle n’est plus rare ou limitée. Aujourd’hui, il m’arrive même parfois d’oublier d’aller faire les courses ou de manger !

« CONSTRUIRE LE NOUVEAU »

Je voudrais maintenant aborder cette question sous un angle légèrement différent…

Dites-moi, si ce que vous faites avec la nourriture n’était pas une priorité dans votre vie, que feriez-vous de votre temps ? Sur quels projets vous concentreriez-vous ? Où serait dépensée toute cette énergie ?

Quand je pose cette question à des clientes, 9 fois sur 10 elles me disent qu’elles n’en ont aucune idée.

« La nourriture est ma passion ! »,
« Manger est ma seule activité ! »,
« Je ne sais même pas quels sont mes centres d’intérêt en dehors de la nourriture, des régimes, du poids, etc. »

(c’est d’ailleurs pour ça que certaines statistiques estiment que la majorité des nutritionnistes souffrent (ou ont souffert) eux-mêmes d’un trouble alimentaire ; l’alimentation est leur « passion » et donc ils en font leur carrière. Et l’inverse est aussi vraie : à force d’apprendre des choses sur quoi manger et ne pas manger, ils développent des troubles alimentaires.)

Il est donc logique que lorsque nous ne pensons qu’à « comment arrêter de ne plus penser à la bouffe », au lieu de vivre notre vie, au lieu de développer de nouveaux projets, ou au lieu de se concentrer sur les choses qui nous passionnent réellement, des pensées de bouffe tournent en boucle dans notre tête.

 Donc, au lieu d’essayer de « ne plus penser à la nourriture », essayez de vous concentrer activement sur autre chose. Trouvez ce qui compte pour vous en dehors de la nourriture. Qu’est ce qui vous excite et vous stimule ? Quels sont vos passions ou vos projets ?

Comme Dan Millman l’auteur du Guerrier Pacifique le dit,

« Le secret du changement est de consacrer toute votre énergie, non pas à combattre l’ancien, mais à construire le nouveau. »

Pensez-y 😉

Vous voulez normaliser vos comportements alimentaires ?

TÉLÉCHARGEZ MON EBOOK OFFERT !

Découvrez les 3 étapes INDISPENSABLES pour normaliser vos comportements alimentaires...

Pin It on Pinterest