Pourquoi l’argument « santé » de la perte de poids est plus que discutable

31 Juil 2018 | Problèmes de poids, Troubles alimentaires | 8 commentaires

« Mais….Ma santé !! » est l’objection que l’on me formule le plus fréquemment lorsque j’ai le malheur de suggérer à une femme qu’elle devrait laisser tomber les régimes dans le but de perdre du poids.

En plus du fait que nous n’ayons que très peu de preuves suggérant que les cellules graisseuses du corps sont la cause exclusive ou directe de certains problèmes de santé comme le diabète ou les maladies cardiaques,

et que leur CORRÉLATION avec de tels problèmes n’implique PAS qu’ils en soient LA CAUSE,

(corrélation est totalement différent de causalité et, si vous êtes encore septique, je vous encourage vivement de lire le livre « Health At Every Size » de Linda bacon),

le problème le plus important et le plus critique de l’argument « santé » est que,

« avoir besoin de perdre du poids pour des raisons de santé » ne rend pas comme par magie les régimes efficaces.

 

En fait, les régimes échouent pratiquement toujours sur le long terme (plus de 95% des régimeurs reprennent, dans les 5 ans, le poids perdu), indépendamment de la raison pour laquelle vous avez décidé d’en suivre un.

Et, non seulement ils échouent quasi systématiquement,

mais il y a aussi de solides indications qui laissent à penser que les régimes (ou tout autre méthode de perte de poids forcée) AGGRAVENT avec le temps les problèmes de santé en rapport avec le poids,

étant donné que,

essayer de perdre du poids est la première cause de prise de poids chez des individus sur une période de 3 ans ou plus,

(…à cause de, vous savez, ces fameuses crises de boulimie et compulsions émotionnelles et l’altération du métabolisme associée à la restriction).

Compte tenu de cette dure réalité, vous pouvez vouloir envisager le Plan B.

C’est à dire, vous pouvez vouloir envisager de mettre en place des comportements qui sont bénéfiques à la santé,

comme une physiothérapie, la pratique d’exercices physiques ou une alimentation plus intuitive (la VRAIE, pas celle où vous essayez attentivement d’évaluer vos sensations de faim et de satiété),

SANS avoir l’espoir de perdre du poids,

espoir qui nous condamne très souvent à l’échec ;

non seulement parce qu’il peut être pour certaines personnes irréaliste métaboliquement parlant,

mais aussi parce que l’anxiété, la souffrance mentale et les comportements associés à cette attente ne rendent personne plus sain, ou plus mince, sur le long terme.

 

Même si votre objectif EST d’être le plus mince possible,

vous seriez probablement mieux lotie en essayant de développer des habitudes saines (à la fois physiques ET mentales) sans avoir d’attente spécifique liée au poids,

et que en laissant votre corps se stabiliser au poids qui sera naturel pour lui sous ces conditions.

 

Autrement dit,

il serait peut être temps de limiter la casse en arrêtant de jouer à la loterie corporelle que sont les régimes,

et de commencer à vous concentrer sur des comportements réellement bénéfiques à la santé,

(comme guérir votre relation à la nourriture, bouger votre corps dans la joie, nourrir votre corps avec une nutrition adaptée et bienveillante, apprendre à gérer votre stress, améliorer la qualité de votre sommeil, travailler sur votre vie spirituelle, etc.),

SANS juger la valeur de ces comportements en fonction du poids qu’affiche la balance.

Après tout…manger des légumes est quand même bon pour vous même si vous ne perdez pas un gramme.

 

D’autant plus que,

d’après mon expérience,

vous avez bien plus de chance de réussir à pratiquer ces comportements de manière quotidienne et durable,

en mettant en place des changements comportementaux sans avoir pour objectif la perte de poids,

notamment parce que vous subissez une pression beaucoup moins forte et que vous avez beaucoup moins de chance de vous voir échouer.

Et, pendant que nous y sommes,

il serait aussi peut être temps de revoir votre définition de la « santé »,

en excluant les tentatives de perte de poids forcées,

et en incluant des comportements réellement bienveillants qui prennent en considération votre santé mentale, émotionnelle et spirituelle.

Les personnes qui ont les meilleurs résultats au niveau de leur santé,

(et qui arrivent à stopper leurs comportements compulsifs et émotionnels envers la nourriture),

sont celles qui sont capables de séparer dans leur tête poids de santé.

 

Maintenant dites moi, en sachant tout ça,

voulez-vous accepter votre set-point naturel, votre poids actuel, mettre un terme au cycle infernal régime-boulimie, et manger de manière relativement « normale »,

OU

voulez-vous continuer d’essayer de faire diminuer votre poids envers et contre tout, continuer à expérimenter des variations pondérales dramatiques (dans les deux directions), avec une forte probabilité de le voir avec le temps augmenter encore et encore ?

Vous voulez normaliser vos comportements alimentaires ?

TÉLÉCHARGEZ MON EBOOK OFFERT !

Découvrez les 3 étapes INDISPENSABLES pour normaliser vos comportements alimentaires...

Pin It on Pinterest